Oiseau du mois d’hiver : La Grive mauvis

La Grive mauvis est la plus boréale de nos grives dont l’aire de nidification s’étend de l’Islande, vers l’est jusqu’en Sibérie orientale. Elle niche dans les bois clairsemés de la taïga et les bois de bouleaux de la toundra. Elle est également présente dans les parcs des villes en Scandinavie où elle remplace la Grive musicienne. Lire la suite

Du Cap au Pilansberg, pérégrination naturaliste à travers l’Afrique du Sud

Conférence-projection, par Nicolas de Sadeleer

« Du Cap au Pilansberg, pérégrination naturaliste à travers l’Afrique du Sud »

Davantage connue pour les tensions politiques et économiques qui la secouent, l’Afrique du Sud réserve toutefois bien des surprises sur le plan de la conservation de la nature. Malgré un nombre élevé d’espèces de la faune et de la flore reprises sur la liste de rouge, d’impressionnants efforts de conservation continuent à être menés en vue de sauvegarder une nature exceptionnelle. La « nature protégée » est même devenue un business et une rentrée économique majeure. La province du Cap, où le taux d’endémisme est particulièrement élevé, comprend notamment un très grand nombre de zones protégées. A la différence d’autres parties du continent africain, le pays est facilement accessible pour des naturalistes voyageant seuls.

Nicolas de Sadeleer, naturaliste et notamment ornithologue de terrain, présentera différents écosystèmes (océanique, fynbos, semi-désertique, forêts galerie, savane arborée, etc.) qu’il a explorés pendant 6 semaines l’été dernier. L’accent sera notamment mis sur l’avifaune endémique et les grand mammifères.

Samedi 17 décembre 2016 16 h au Domaine des Silex

Oiseau en détresse : que faire ?

Que faire lorsqu’on trouve un oisillon qui semble en détresse?

Françoise Henin, vétérinaire bénévole auprès de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO), nous a expliqué lors de la Promenade Nature du 1er dimanche de ce mois, quel est le comportement à avoir dans de cette circonstance. Afin d’en faire profiter tout un chacun, et surtout les sujets de cette préoccupation qui peut survenir dans votre jardin ou lors d’une balade, voici un petit récapitulatif donné par la LRBPO. Le but étant d’insister sur les oisillons qui sortent des nids actuellement et de proposer une bonne démarche… Les coordonnées des centres de revalidation sont disponibles sur le site internet de la LRBPO.

oiseau en détresse

Oiseau du printemps : Le petit gravelot

Petit Gravelot

Ce petit pluvier à collier – tel qu’il fut désigné naguère – appartient à la famille des Charadriidés. Etymologiquement parlant, cette classification situe très précisément notre Petit Gravelot dans son cadre de vie. En effet, son nom scientifique lui vient de ‘charadrios‘ qui désignait déjà les Pluviers en Grec ancien et ce en rapport avec ‘charadra‘ qui se rapporte à un lit de rivière torrentielle. Et sa dénomination française de Gravelot le désigne comme étant l’oiseau des graviers. Lire la suite

Oiseau du bois : Pic cendré

De catégorie faunistique paléarctique plutôt orientale, le Pic cendré est répandu en Asie moyenne et orientale ainsi qu’en Europe moyenne. La France constitue pour cette espèce l’avancée la plus occidentale de sa distribution. Elle manque donc sur les îles britanniques, en Islande, dans une grande partie de la Scandinavie, dans le nord de la Russie et dans la majeure partie du sud du continent. C’est une espèce typiquement sédentaire. Lire la suite