Accueil > Le Domaine des Silex > Généralités

Domaine des Silex

DomSilex



Accès :
Le Domaine des Silex est une propriété privée accessible au public tous les samedis de 9 heures à 18 heures et le 1er dimanche du mois de 9 heures à 12 heures, dans le cadre de notre Promenade Nature (guidée). Il est ponctuellement accessible lors de certaines de nos activités. Nous vous invitons à consulter la page " promenade nature"


Le Domaine des Silex, anciennement appelé "Nieuwenvijver", est une propriété privée, classée, qui appartient à l'Administration de la Donation Royale. Il s'agit d'une ancienne propriété du roi Léopold II qui en fit don à l'Etat en 1901.

Depuis 1999, la COWB s'est vue confier la gérance des lieux, en partenariat avec Bruxelles Environnement (IBGE). Le but est d'y restaurer la biodiversité du site, dans le cadre du maillage écologique (maillage vert et bleu) en Région bruxelloise, et de rendre ce site accessible au public sous certaines conditions, afin d’y faire découvrir la Nature à Bruxelles.

Un premier plan de gestion a été élaboré puis réalisé. Quelques réalisations depuis 9 ans : Promenade Verte, site Natura 2000, Chouettes soirées, Nuit des chauve-souris, Nature en fête, camp public de baguage d’oiseaux migrateurs, matinées d’observations d’oiseaux en migration, portes ouvertes, nombreuses visites guidées, conférences et projections, Minutes papillons, études par doctorants, itinéraires pour candidats guide nature, … Des inventaires et recensements divers y sont effectués (oiseaux, papillons & insectes, flore, ...).

L'étang (1 Ha) longtemps consacré à la pêche, a été vidangé et restauré afin de lui rendre un aspect plus naturel : démontage des berges trop verticales et reprofilage en pentes douces et naturelles; mise à ciel ouvert du ruisseau du Vuilbeek; extension des plantes aquatiques ainsi que de la roselière (roseaux phragmites), biotope devenu rare à Bruxelles, où niche la ROUSSEROLLE EFFARVATTE, fauvette aquatique qui hiverne en Afrique équatoriale et se reproduit chez nous de mai à août. Les berges boueuses attirent de nombreux oiseaux, dont les CHEVALIERS GUIGNETTE et CULBLANC, oiseaux limicoles, lors de leur passage en migration vers leurs lieux de reproduction (Nord de l'Europe) ou d'hivernage (Afrique).

Le Martin-pêcheur y trouve sa nourriture, et une berge avec nichoirs incorporés a été aménagée à son attention. D'autres oiseaux piscivores : Hérons cendrés, Grands cormorans, Grèbes huppé et castagneux, ainsi que les Canards colvert, morillon, milouin, mandarin, fréquentent l'endroit. Ouettes d'Egypte et Bernaches du Canada s'y complaisent, en compagnie des Foulques et Poules d'eau (nicheuses).

Depuis quelques années, la crise du logement frappe les populations d’hirondelles de rivage à Bruxelles. A tel point qu’aucun oiseau nicheur n’est plus recensé depuis belle lurette. En cause ? Le manque de biotopes propices à l’espèce. Pour nicher, cette hirondelle choisit en effet des berges sablonneuses où elle creuse son nid. En janvier 2009, Bruxelles Environnement a décidé d’enrayer la crise en érigeant un mur ‘de sable’ sur le site naturel du Silex. Construit en bois, ce mur percé de trous renferme une épaisseur de sable en son cœur. Les hirondelles qui se faufilent par ces ouvertures peuvent alors creuser dans le sable pour s’installer. Histoire de faire d’une pierre deux coups, des trous plus larges ont été prévus pour les martins-pêcheurs. Futé !

Quelque 157 espèces d'oiseaux ont été recensées au Domaine des Silex (au 31/12/10), et des nichoirs de différents modèles ont été placés.Le site est étudié pour les nombreuses chauves-souris qu'il accueille (Projet LIFE européen). Des gites d'été et une remise ont été aménagés pour ces chiroptères.

Les surfaces de pelouses tondues ont été réduites au minimum, au profit de prairies à hautes herbes, fauchées une à deux fois l'an, ou encore pâturées par les chevaux. Ces techniques de gestion différenciée favorisent la réapparition de plantes et fleurs sauvages, qui attirent insectes (abeilles, papillons, libellules et demoiselles, sauterelles,…), oiseaux (Pics vert, épeiche, épeichette et noir, Epervier, Chouette hulotte,…) et autres animaux.

Des essences d'arbres exotiques ont été enlevées au profit d'arbustes indigènes qui procurent abri et nourriture aux oiseaux.Le site est situé sur un axe de migration de la Woluwe (Nord-Sud) et fait l'objet d'études sur la migration des oiseaux (baguage en collaboration avec l'IRScNB). Il sert aussi de lieu de lâcher et de convalescence pour les oiseaux revalidés par les CROH (Centres de Revalidation pour Oiseaux Handicapés).

Création d’une friche (prairie fleurie) en 2008/2009 : en avril 2008, le sol d'une zone de 10 ares a été complètement retourné afin de favoriser le retour d'une végétation naturelle. Nous avons ensuite procédé au semis de bisannuelles et d’annuelles sur la moitié du terrain et au semis d’annuelles uniquement sur l’autre moitié. Fin juin on a déjà pu observer les premiers résultats.

Depuis l'été 2008, nous avons réalisé un sentier didactique. De petites fiches informatives en 4 langues parsèment le Domaine et permettent de repérer et d'identifier les plantes et fleurs les plus significatives.