Oiseau du mois d’hiver : La Grive mauvis

La Grive mauvis est la plus boréale de nos grives dont l’aire de nidification s’étend de l’Islande, vers l’est jusqu’en Sibérie orientale. Elle niche dans les bois clairsemés de la taïga et les bois de bouleaux de la toundra. Elle est également présente dans les parcs des villes en Scandinavie où elle remplace la Grive musicienne.

Légèrement plus petite que notre Grive musicienne, elle est aisément reconnaissable par un large sourcil blanc ou jaunâtre. Son nom dériverait de ‘mauve’ nom normand des mouettes et goélands, mais avec une origine celtique, voire bretonne. Dans le Jersey, elle se nomme Grive de France, appellation également utilisée dans le jargon des anciens tendeurs flamands. Mais c’est la chaude teinte rousse des flancs et du dessous des ailes qui la décrit normalement dans les langues germaniques (ailes cuivrées ou rouges).

Sa nourriture est composée d’insectes, de vers, de mollusques et de crustacés, ainsi que de baies diverses, notamment des raisins.

Grand migrateur nocturne, ses passages au-dessus des villes éclairées sont perçus grâce aux cris fins et étirés que la Mauvis lance au cours des nuits claires d’octobre et novembre.

Son chant n’a pas la valeur musicale de ses cousines, les Grives musiciennes ou draines. Ce n’est qu’un babil, un gazouillis à mi-voix qui n’est décelable que lorsqu’un groupe de migrateurs se repose au sommet d’un arbre durant une journée ensoleillée et calme d’avant-saison.

Très sensible aux coups de froid, la Mauvis, plus fine et plus délicate que les autres espèces, fruit précipitamment nos contrées.

Grâce à l’interdiction d’emploi de grands filets de tenderie en Région Flamande où cette espèce était très convoitée pour la consommation et au fait que la Mauvis (comme les autres espèces de grives d’ailleurs) ne figure plus sur la liste du ‘petit gibier’, cette espèce peut profiter dans notre pays du statut légal de protection. Elle est également protégée dans de nombreux pays mais se fait régulièrement capturer aux lacets ou aux filets, soit abattre au fusil en France et en Italie.

La Grive mauvis hiverne en Europe méridionale et en Afrique du nord.

Laisser un commentaire